top of page
  • infocentregrandir

L’adolescence, une prise en mains de sa propre vie


Dans notre société, l’adolescence est souvent reléguée à un vulgaire stade de vie pendant lequel l’enfant devient tantôt casse-pieds, tantôt rebelle, tantôt amorphe et inerte, et dans tous les cas assurément bizarre. L’enfant qu’on chérissait jusqu’alors devient un extra-terrestre que l’on ne comprend plus aux comportements douteux ou désapprouvables. On considère que les plus chanceux d’entre nous ont un ado facile, qui garde les mêmes valeurs que les parents, reste bon élève à l’école et ne fréquente que les autres ados faciles, se préservant ainsi de la mauvaise influence de tous les autres.


Ça vous parle ? Si vous n’avez pas vous-même cette vision, vous avez bien remarqué qu’elle est celle de nombre d’adultes. Les professeurs de collèges et lycées n’en peuvent souvent plus de leurs élèves, les parents d’ados sont souvent désemparés, et les images véhiculées par la société des ados sont souvent négatives… aux yeux des adultes en tout cas.


Et pourtant, l’adolescence est un âge merveilleux ! Loin de se réduire à des comportements et à des changements hormonaux, il faut surtout replacer l’adolescence dans la merveilleuse évolution humaine que vit un individu : c’est le passage de l’enfance à l’âge adulte ! (Adolescence, d’ailleurs, signifie littéralement cela, le suffixe “escence” renvoyant au devenir, au changement de stade, et “ado” étant la même racine que “adulte” : “adolescence” veut dire “devenir adulte”).


C’est donc un âge à célébrer comme la phase de vie pendant laquelle l’enfant prend complètement sa vie en mains, s’autonomise intégralement, acquiert son indépendance de pensées, d’habitude, de valeurs et de choix ! Et quel parent ne voudrait pas que son enfant fasse cela, et qu’il reste à la place infiniment dépendant des adultes autours de lui, incapable de faire ses propres choix et de construire sa propre identité ? Il est d’ailleurs communément admis que les parents qui ont à faire face à cela (car leur enfant porte un lourd handicap) sont dans une situation bien moins confortable que les autres.


Lorsque son enfant prend complètement sa vie en mains, avec ses propres valeurs et ses propres choix de vie, de carrière, d’étude, de santé, et économiques, financiers, vestimentaires, sexuels, sociaux, spirituels et dans tous les autres aspects de son être, les parents sont forcément confrontés à un choc. Ils auraient tellement aimé que leur enfant garde les mêmes valeurs qu’eux !


Mais les ont-ils vraiment portées, ces valeurs ? C’est en tout cas à remettre en question, car entre suivre les valeurs de ses parents parce qu’on voit ses parents comme les meilleures références et modèles, et y adhérer complètement, il y a une grande différence. L’adolescence est justement une phase de remise en questions. Elle est souvent vue comme une remise en question de soi, mais elle est surtout une remise en question de tout ce qu’il y a autour de soi. Y compris de sa famille, et c’est justement ce qui peut créer un clash désagréable pour les parents. Chacun se voit évidemment comme porteur de valeurs louables, ou au moins acceptables, et se voir dire directement ou indirectement par son propre enfant qu’elles ne le sont pas n’est pas très plaisant.


Mais il faut garder en tête que ces valeurs sont louables et agréables pour soi, mais qu’elles ne le sont pas forcément pour quelqu’un d’autre. Jusqu’à l’adolescence, votre enfant vous a vu comme un modèle, votre opinion valait presque toujours mieux que celles des autres. À l’adolescence, les opinions des copains, de telle star ou telle politicien, de tel auteur ou tout simplement de l’adolescent lui-même prennent le dessus. Pour les parents, ça peut être difficile, mais il faut à tout prix que les parents gardent en tête que cela est désirable ! Cela veut dire que l’ado acquiert un sens critique, un réflexion sur le monde, la société, la vie, sa propre autonomie mentale, spirituelle, physique et sociétale.


Une fois que les parents acceptent cette nouvelle phase de vie de leur enfant, et qu’ils la voient comme une bonne chose, ils peuvent alors l’accompagner pour continuer à le préserver de certains dangers du monde, pour l’aider à s’épanouir dans son autonomisation, et pour conserver l’harmonie familiale. Et puis, avec l’acceptation de l’adolescence de leur enfant comme une chose non seulement nécessaire mais bonne, les parents peuvent alors aussi se concentrer sur eux-même. En effet, leur enfant est en train de devenir adulte (et oui, cela commence très tôt car cela prend très longtemps), mais eux, les parents, sont en train aussi de passer dans une nouvelle phase : celle de parents d’enfant à celle de parents d’adulte en devenir, puis bientôt à celle de parents dont l’enfant est un adulte qui ne vit plus avec eux ! Les besoins du parents sont donc tout autant à prendre en compte dans cette phase de vie. L’adolescence est donc une merveilleuse opportunité de développement personnel pour l’ado comme pour les parents !



D’autres articles viendront proposer en détails des solutions pour accompagner l’ado dans cette prise en mains de sa propre vie, et pour accompagner le parent dans cette nouvelle phase de vie ; mais en attendant ces autres articles, je vous donne trois clés essentielles à la réussite de l’adolescence et à la préservation de l’harmonie familiale pendant cette nouvelle phase de vie :


  • Ecoutez votre adolescent activement, en vous ouvrant à ce qu’il vous présente, à ses émotions, à ses questionnements, en lui donnant toute votre attention pendant ces moments et en confirmant que vous entendez ce qu’il vous dit

  • Valorisez le fait qu’il fait ses propres choix ou conduit ses propres réflexions (plutôt que de vous focaliser sur les choix eux-mêmes ou sur les réflexions elles-mêmes). Par exemple, lorsque votre ado remet en cause votre religion ou vos opinions politiques, valorisez le fait qu’il a une réflexion qui lui est propre et qu’il suit son propre chemin spirituel et politique. Lorsque votre ado ne veut pas les vêtements que vous lui avez achetés et qu’il porte à la place des tenues qui vous paraissent horribles, valorisez qu’il est en train de choisir son propre style. Lorsque votre ado préfère jouer au jeux vidéos plutôt que de venir jouer à des jeux de société avec vous, valorisez le fait qu’il trouve ces propres activités de divertissement (ce qui ne vous empêche pas d’imposer un cadre d’utilisation).

  • Et enfin, écoutez vos propres émotions, exprimez-les à votre partenaire, à vos amis, et aussi à votre ado lorsque cela est constructif. Vous êtes vous aussi en train de vivre un grand changement de vie !



Pour aller plus loin, suivez nos formations pour parents pour accompagner au mieux son ado :

  • Gérer la crise d'ado de mes enfants, au choix le 10 décembre ou le 18 mai

  • Aider son ado de passer de morose à épanoui, au choix les 30 septembre et 1er octobre 2023, 18-19 novembre 2023, 13-14 janvier 2024, ou 16-17 mars 2024


Et pour un.e ado qui prend en mains sa vie de façon harmonieuse et épanouie, inscrivez-le/la à une de nos formations pour ados :

  • Passer d'ado négatif et pessimiste à ado rayonnant d'optimisme, prêt à mordre la vie à pleines dents et à conquérir le monde, au choix les 7-8 octobre 2023, 25-26 novembre 2023, 20-21 janvier 2024, 23-24 mars 2024

  • Nos autres formations pour ados : Quelle voie choisir pour mon avenir ?, Viser le sommet et l'atteindre, Reprogrammer mon mental et mon langage pour atteindre mes objectifs et pour installer une réussite scolaire et de vie durable et immédiate, Rompre avec mes cycles d’échec et lancer des cycles de réussite, Rebondir après l’échec, Les techniques et outils pour réussir ses études et les carrières qui suivront, et Organiser et réussir une année de pause pour redécoller vers le zénith de ma vie


25 vues0 commentaire

Comments


bottom of page